www.jsturm.fr
www.jsturm.fr

Etablissement Scolaire de Strasbourg de la 4ème à la Terminale

Accueil  »  Bienvenue  »  Jan Amos Comenius

Jan Amos Comenius


Fondateur de la pédagogie moderne, Comenius est né en Moravie dans une famille appartenant à l’Eglise réformée des Frères bohêmes, mouvement protestant qui exige un retour à l’Eglise primitive et pour laquelle l’Ecriture est la seule autorité. Comenius en devint pasteur en 1618, puis évêque en 1648. Après des études de théologie à Heidelberg, il regagne la Moravie en 1614 et commence alors une carrière de prédicateur et d’enseignant avant de devenir recteur de l’école de l’Union des Frères. En 1620, L’écrasement du soulèvement de la Bohème contre les Habsbourg et la violente répression exercée à l’égard des protestants, le contraignent d’abord à se cacher puis à s’exiler en 1628. Dés lors, il voyage beaucoup en Europe (Pologne, Angleterre, Suède, Hongrie), puis se fixe en Hollande, où il rencontre Descartes, et où il poursuit ses travaux de pédagogie théorique. Il meurt à Amsterdam en 1670.


Son oeuvre pédagogique majeure est l’Opera didactica magna (1657), dont le manuscrit fut retrouvé en 1935 à Halle, dans laquelle il préconise une réforme générale de l’éducation et de l’école basée sur deux idées fondamentales. D’une part, celle de la perfectibilité humaine, chaque homme devant tendre à une formation la plus complète possible afin d’atteindre le plus haut degré d’humanité possible. D’autre part, celle de l’infini pouvoir qu’une saine éducation peut avoir sur l’homme et la société. Cette éducation universelle (Pampadie) s’appuie sur une Pansophie ou encyclopédie systématique de tout le savoir humain. (De rerum humanarum emendatione consultatio catholica. 1642-1670).


Références :


-  Lochman, Jan Milic. Comenius « Galilée de l’éducation, citoyen du monde », traduction de A.-M Boyer, P. Roy et V. Weben, Strasbourg, Oberlin, 1992


-  Voeltzel, René. Éducation et révélation. Introduction aux problèmes de la pédagogie chrétienne, Paris, PUF, 1960.


-  agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Comenius



Pourquoi "Jan Amos Comenius" ?


En parcourant l’immense oeuvre pédagogique de Comenius l’on est frappé par les convergences de ses idées et théories et les valeurs affirmées dans les chartes de nos deux établissements scolaires. Promouvoir l’épanouissement de la personne humaine dans toutes ses dimensions, favoriser une formation intellectuelle harmonieuse, prendre en considération le coeur, le courage, la sensibilité autant que la tolérance, contribuer à l’aventure commune de la construction de l’Europe : ce sont là les idées force de Jan Amos Comenius.


Le Galilée de l’éducation, comme l’a défini Michelet, a affirmé tout au long de sa vie « l’obligation urgente de cultiver tous les esprits », même, à l’époque, celui des jeunes filles. L’idée de Comenius d’une communauté des nations a fait de lui le précurseur de l’union européenne.


Sa Synopsys methodi linguarum novissimae (Amsterdam 1657) constitue une méthode inédite pour l’étude des langues. Son nom a été donné aux programmes européens qui visent à améliorer et à renforcer la dimension européenne en encourageant l’apprentissage des langues et en contribuant à la sensibilisation aux autres cultures.


L’Unesco, dont l’objectif est l’éducation, reconnaît Comenius comme l’un des plus grands pédagogues de tous les temps. La distinction la plus haute que puisse accorder cette organisation internationale à un éducateur se nomme la Médaille Comenius.