www.jsturm.fr
www.jsturm.fr

Etablissement Scolaire de Strasbourg de la 4ème à la Terminale

Accueil  »  Organisation  »  Aumônerie

Aumônerie



« On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille
On choisit pas non plus les trottoirs de Manille
De Paris ou d'Alger
Pour apprendre à marcher
Etre né quelque part, c'est toujours un hasard »


Maxime Le Forestier, 1987




Portrait de famille



La famille est une valeur de notre société, à tel point qu’elle en est sacrée.
Or, cette valeur « famille » résiste-t-elle réellement à l’analyse qu’en font les spécialistes comme l’historien, le sociologue, le politicien, l’économiste, le démographe, le psychologue ou le théologien ?
En effet, il n’existe pas un seul modèle de famille.
De l’antiquité où la famille était composée de toutes celles et ceux qui vivaient dans la même maison (esclaves compris) à aujourd’hui, avec les familles monoparentales, recomposées et homoparentales, la famille a, bel et bien, évolué.
La famille demeure, néanmoins, un petit laboratoire de socialisation où les enfants comme les parents s’initient au « vivre ensemble ».
Elle reste, aussi, le premier lieu où chacun fait l’expérience de la confiance, de la sécurité, de la solidarité, de l’affection, de l’amour… mais aussi de la frustration, des exigences, des séparations, des déchirements, des conflits, de la jalousie, de la haine…

« On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille » dit la chanson.
Certes, au départ, nous ne choisissons pas nos parents, nos sœurs, nos oncles ou nos grands-mères, mais avec le temps nous reconnaissons qu’ils sont pour beaucoup dans ce que nous devenons, dans ce que nous sommes. Avec la maturité vient alors la question d’assumer la famille que l’on a reçue et le temps des choix.
Que ce soit pour construire son foyer ou autour d’un projet commun, d’un idéal, d’une conviction ou d’une foi : les familles se choisissent.

« Initie le jeune homme à la voie qu'il doit suivre ; même quand il sera vieux, il ne s'en écartera pas » (Livre des Proverbes, chap. 22, v.6).
Si l’école est le terreau de la transmission des valeurs essentielles à la vie en société, notre défi et notre responsabilité d’éducateurs est d’initier nos élèves à la voie qu’ils pourraient suivre, une voie qu’ils auront choisie en assumant ce qu’ils ont reçu.

Gwenaelle Brixius et Eric Schiffer, pasteurs aumôniers